Espace membre
Connexion

Le centre

LA MÉDIATION CONVENTIONNELLE

EDITORIAL

En 2015, le Barreau d’Amiens s’est résolument engagé dans le développement des modes alternatifs de règlement des conflits, à la demande de nombreuses juridictions mais aussi organismes professionnels ou associations diverses.

Plusieurs cycles de formation ont été proposés aux avocats du Barreau d’Amiens qui ont massivement adhéré.

C’est dans ces conditions que, parallèlement à la formation, il a été créé un centre de médiation initialement appelé « Amiens Médiation ».

D’autres Barreaux, au sein de la Conférence Régionale des Bâtonniers de Picardie, ont souhaité participer au développement de l’association initialement créée à Amiens.

C’est ainsi que le Barreau de Beauvais puis de Soissons, ont intégrés l’association de médiation qui est alors devenue « Médiation Picardie ».

Parallèlement, ce centre de médiation initialement composé exclusivement d’avocats a été ouvert aux autres professions réglementées.

Les cycles de formation qui se sont succédé jusqu’à ce jour et les nombreuses désignations judiciaires ou conventionnelles attestent de la qualité et du dynamisme de la formation de ces membres.

« Médiation Picardie » poursuit plusieurs objectifs :

  • Elargir le champ de la médiation à la Picardie,
  • Sensibiliser les avocats et futurs avocats à cette technique,
  • Enrichir la pratique professionnelle des médiateurs,
  • Favoriser le développement du règlement alternatif des conflits par l’intermédiaire de professionnels formés et membres de professions réglementées soumis à leurs propre d’ontologie professionnelle.

C’est ainsi qu’en pratique :

  • Plus de vingt-cinq médiateurs sont à ce jour membres de cette association et ont d’ores et déjà effectués ou sont en cours de réalisation de médiations conventionnelles ou judiciaires.
  •  » Médiation Picardie », grâce aux Ordres des Avocats dont elle est issus, diffuse l’information auprès des acteurs de l’accès au droit, quels qu’ils soient.
  • Tous les conflits ne peuvent pas et ne doivent pas être réglés par la médiation mais un grand nombre d’entre eux peuvent trouver une solution par la médiation.

Dans un monde ou la tension est préexistante, il est du devoir des professionnels et en particulier des avocats, de pacifier les rapports humains en permettant aux particuliers de trouver une solution apaisée.

Gonzague de LIMERVILLE
Bâtonnier de l’Ordre des Avocats d’Amiens

LA MÉDIATION EN 12 POINTS CLEFS

La médiation est un autre moyen de régler les conflits. Elle est un des Modes Alternatifs de Règlement des Différends (MARD), fondés sur la recherche d’un accord entre les parties.

La médiation s’adresse à toute personne, entreprise, association, collectivité souhaitant dépasser, par le dialogue et l’écoute, un conflit, un différend, une difficulté relationnelle ou une rupture.

Qu’un Juge ait ou non déjà été saisi, il est toujours possible de recourir à la médiation à l’initiative des parties; seule sa dénomination change : elle est conventionnelle avant tout procès et judiciaire dès lors qu’un juge est saisi.

Les mA�diateurs de MA�DIATION PICARDIE sont formA�s aux techniques de communication et de mA�diation.

Avocats de profession, ils ont une grande connaissance du monde du droit et des procédures judiciaires; membres de professions réglementées, ils garantissent, par leur d’ontologie, le respect de règles impératives et présentent des compétences complémentaires.

Le médiateur est un facilitateur des expressions, garant du processus de médiation dont les parties sont les actrices.

Neutre et impartial, le médiateur n’est ni un juge, ni un arbitre; il ne tranche pas. Ce sont les parties qui, au fur et à mesure de l’avancée du processus, construisent elles-mêmes leur solution.

Cette solution est unique, sur-mesure. Elle permet de se projeter dans l’avenir et de lui permettre d’évoluer au gré des événements susceptibles de se présenter.

La médiation est soumise au principe de confidentialité. Les constatations du médiateur, les déclarations recueillies au cours de la médiation ne peuvent ôtre divulguées aux tiers, ni invoquées ou produites dans le cadre d’une instance judiciaire ou arbitrale sans l’accord des parties.

L’accord de médiation, rédigé par les parties ou par leurs avocats respectifs lorsqu’elles en sont assistées, ne peut être remis en cause; il doit être exécuté. Il peut être homologué par un juge.

La médiation permet d’obtenir rapidement une solution au litige et évite une procédure longue, coûteuse, chronophage et énergivore.

Forfaitaires ou horaires, les frais de la médiation sont répartis amiablement; ils peuvent être, pour tout ou partie, couverts par une assurance de protection juridique.

Faire appel à un médiateur