Médiation Picardie :
au-delà du litige, un conflit à dépasser

gonzague-de-limerville

Madame, Monsieur,

MÉDIATION PICARDIE est une association créée pour vous, particuliers, entrepreneurs, dirigeants, responsables d’associations, en charge d’établissements publics ou de collectivités territoriales, qui traversez des épreuves, affrontez des difficultés, qui vous amènent à consulter un avocat et à poser la question de vos droits.

La loi impose désormais, avant tout procès, la recherche d’une solution amiable.

La médiation peut être un outil à votre disposition.

Conventionnelle – avant tout procès – ou judiciaire – dans le cours d’un procès -, elle nécessite des médiateurs ; ils sont ici rassemblés, par leur formation, leur connaissance du monde du droit, leur compétence, leur déontologie, au sein de MÉDIATION PICARDIE.

Gonzague de LIMERVILLE
Président d’Honneur de MÉDIATION PICARDIE
Ancien Bâtonnier de l’Ordre des Avocats d’Amiens

FAQ

Cette mesure vous permet de rechercher et de négocier vous-même des solutions satisfaisantes. Une tierce personne impartiale, nommée par le juge, « le médiateur », vous aidera au cours d’entretiens confidentiels à vous expliquer, à renouer le dialogue et à exprimer vos attentes tout en écoutant celles de votre contradicteur.

Le juge reste saisi de votre affaire. Si aucun accord n’est trouvé, le litige sera jugé et le tribunal rendra un jugement.

A tout instant vous pourrez consulter votre avocat qui pourra vous assister au cours de la médiation.

Elle favorise le dialogue plutôt que l’affrontement.
Elle vous permet de prendre vous-même les décisions qui vous engagent.
Elle évite une solution imposée par la décision de justice.
C’est une procédure rapide : la mission du médiateur est limitée à trois mois, renouvelable si tout le monde est d’accord.
Les frais sont contrôlés par le juge qui fixe la rémunération du médiateur.

Les médiateurs sont des professionnels extérieurs et indépendants de la juridiction que vous avez saisie.
Ils sont tenus d’observer la plus stricte confidentialité sur tout ce qui a été dit devant eux, y compris envers le juge qui les a désignés.

Ne dites pas « avec mon adversaire tout dialogue est impossible », demandez-vous seulement si vous voulez aller en médiation. Le choix de la médiation doit se faire par rapport à votre propre point de vue, sans tenir compte du comportement vrai ou supposée de l’autre partie. C’est le rôle du médiateur d’établir ou de rétablir le dialogue.

Actualités